Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
N'importe quoi , c'est

N'importe quoi , c'est

A force de toujours y croire se perfuser du rêve sur les écrans miroirs a force de pommader les plaies , le dégoût dans la chair , qui pleure , on laisse couler Rien ne va en fait , tout bascule tout le temps vers la défaite , la rupture , exister est...

Lire la suite

Ainsi, les anges ont un sexe.

Ainsi, les anges ont un sexe.

Or, un vide, là où mon ventre est // un espace indicible entre ce que je cherche de toi et ce que je ne trouve jamais de toi quand je crois te trouver // oui, une coupure comme on la provoque en ramassant à la sauvage un verre brisé avec sa main nue //...

Lire la suite

Oh Lilith!

Oh Lilith!

Rhaaaaaaaaaa ça me fait trop jouir moi de lire lilith qui jouit si hautement ô déesse au pouvoir arraché par les hommes brutalistes viens pieusement cypriner c'est tout safe follement hype, les cons joints pitoyables ont l'esprit errodé par l'absence...

Lire la suite

La langue de ses mots

La langue de ses mots

Il est des mots assassinés des mots qui jamais ne s'arrachent au silence d'une bouche cellée d'une gorge serrée Des phrases entières par l'angoisse froissées s'échappent en sourdes plaintes vidées de leur audace Des romans occultés qui s'étalent en désordre...

Lire la suite

L'écrin

L'écrin

Que reste t-il , Lilith, de tes amours tes jours de gloire ? Ta peau à jouir ne trouve plus d'écho que celui de tendresses impossibles C'est effrayant Pourtant Rien a changé au dedans L'écrin est intact Sans fêlures Malgré les impacts les meurtrissures...

Lire la suite

Vie bafouée

Vie bafouée

Lorsque tu as vu dans toute conviction une souillure et dans tout attachement une profanation, tu n'as plus le droit d'attendre, ici-bas ou ailleurs, un sort modifié par l'espoir. Il te faut choisir un promontoire idéal, ridiculement solitaire, ou une...

Lire la suite

D'autres dimensions

D'autres dimensions

La paix n'existe pas. L'amour est une fièvre le temps est un combat. Aucune trève aucune loi ne peuvent arrêter cette course débacle sans commencement ni fin phénomène itératif, éternité insensée Je suffoque Qu'esperes tu trouver quand tu auras cassé...

Lire la suite

La métaphore du lendemain

La métaphore du lendemain

Que ça te travaille, que ça te tracasse du fond des entrailles ou à la surface passer son temps à faire des lignes à inventer des signes à alimenter la carcasse En plus d'un mystère, une dernière infidélité à la mémoire. On pourrait continuer ainsi encore...

Lire la suite

Elle aime

Elle aime

Rien de ce qui nous a été dit, n'est vrai. La conscience n'instruit pas. Sa conscience ! elle ne l'entend plus . C'est un écho lointain, couvert par les divagations de quelques sirènes enchevétrées dans les filets de ses rêves, flux et reflux n'y font...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>