Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Je t'aime et je mens

Je t'aime et je mens

Je fais partie de celles pour qui la vie reste un mystère cruel et insondable. Comment ne pas céder à la panique, coincée dans l'étau de la foule aveugle des hommes qui courent , se bousculent, bras, ventre et coeur tendus vers un but fantasmé persuadés...

Lire la suite

Comme une porte à fermer

De chair de glaise et de sang Lilith, tu m'as forgée. Mais le monde a changé Prisonnière des mots de mon âme-verbe, seule et fière je trône aujourd'hui telle une Pythie dans la pénombre aride de mon sanctuaire, réduite à regarder les hommes sans jamais...

Lire la suite

Ecrit sans chaînes

Ecrit sans chaînes

Il est rare de tomber sur un esprit libre, et quand on en rencontre un, on s'aperçoit que le meilleur de lui-même ne se révèle pas dans ses ouvrages (quand on écrit, on porte mystérieusement des chaînes) mais dans ses confidences où, dégagé de ses convictions...

Lire la suite

Miséricorde ( redif)

Miséricorde ( redif)

Lilith m’aimait Depuis longtemps Mais je n’en savais rien Parce que je ne voyais rien Elle a saigné Pour moi Rouge est devenu ma terre L’endurance de la pierre L’éminence de l’éclair Elle m’imposa les rythmes de l’altérité L’ombre et la lumière Tour à...

Lire la suite

Ce mensonge qui nous crève les yeux

Pathétiques faibles et spectateurs il ne nous reste que l'extase! "La poésie n'a le droit d'être écrite que si elle est dirigée vers l'érogène." dit il! Mais quand l'illusion n'est plus, c'est sec dedans. J'aime pas te voir te détester . J'aime pas devoir...

Lire la suite

Résurrection

Résurrection

Sacrifier l'enfant Sur l'autel des femmes en noir Diffuser le venin des servitudes Implémenter les certitudes que le mal est dans son sein Accaparer l'essence Mais les sens en déroute Face à l'impudence du doute Creusent des lignes au cutter Saignée aux...

Lire la suite

Crève Mot Coeur

Crève Mot Coeur

Elle boit du café en terrasse à 5 heure Elle fume en dessinant des coeurs sur le papier buvard de la table du bar dégrisée mais ravie de s'être égarée quelques heures passées sur ce palier à glisser des abrégés dessous la porte close à balbutier des mots...

Lire la suite

Hommage ...

Hommage ...

Laisse venir Laisse venir Tu perds ton temps À mariner dans ses yeux Tu perds son sang Tel Attila Tel Othello Tu te noircis Dans quoi tu te mires Dans quel étang À l'avenir Laisse venir Laisse le vent du soir décider À l'avenir L'imprudence Laisse venir...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>