Je ne suis pas ...

Publié le par Lilith

 

 

Je ne suis pas ta fille

mais une âme égarée

amnésique

échappée de l'obsession tragique

d'un dieu perfide et fou

miné par l'ennui

Je suis un ange captif

criblé de nerfs, noyé de sang

détourné du néant.

 

 

Je ne suis pas ta soeur

Mon sang n'a plus sa formule initiale

ma terre a tremblé tant de fois ,

qu'elle en a perdu les empreintes

Crachée du ventre commun

Je suis - l'autre -

 

 

Je ne suis pas ta femme

mais un corps à vendre 

une chair à surprendre

un domaine assujetti , fertile et jouissif

en cadavre animé

Je suis l'ombre des hommes

 

 

Je ne suis pas ta mère

Je fais partie du grand complot

vocation programmée , aliénée

promise à l'abandon

Je suis l'écho de l'amour

silence et douleur

 

 

Je ne suis pas ton amie

tu n'es jamais là quand je pleure

Je ne suis pas ton ennemie

tu ne me fais pas assez peur

 

 

Je suis le son d'une voix

Les mots d'un désarroi

Un mouvement dans l'air

Une onde dans l'univers

Je suis la proie des flammes de la conscience

 

 

J'aurai voulu être ta fille, ta femme , ta mère et ton amie

 

 

Mais

Je ne suis qu'un ange captif

L'autre

L'ombre des hommes

Un écho de l'amour

 

 

Le désordre et la fuite

 

 

Je suis Lilith

 

 

Anna-C2.jpg

 

Anna C

Publié dans Lilith et moi

Commenter cet article

Alastor 23/11/2010 16:20


à la recherche du mythe de Lilith je suis tombé sur ton blog. J'y ai lu quelque poème. Celui-ci est celui que je préfère.
Continu bien.


loran 07/10/2010 18:47


Je ne suis pas... venu depuis bien longtemps mais toujours le même plaisir à te lire.
bise


jac-zap 17/08/2010 09:13


Savoir ce que l'on ne veut pas être est l'essentiel. Le reste, c'est pour les clébards qui se mordent la queue.


lacenaire 11/08/2010 15:23


un petit passage par chez toi ,pour te faire un petit signe et j'en profite pour voyager dans tes mots ,j'aime particulièrement ce texte.


amicalement

Lacenaire


Delcuse 09/08/2010 15:09


Disons qu'il est plus évident de savoir, du moins en partie, ce que l'on est, que d'essayer de saisir ce que l'on n'est pas. Mais, en délimitant, en partie, ce que l'on n'est pas, on peut définir,
mais seulement en partie, ce que l'on pense être. cela dit, c'est pas gagné. Au reste, ce sont les autres qui peuvent dire qui on est, plutôt que soit. Mais, c'est une autre histoire...