Comment faire pour atteindre l'aurore

Publié le par Lilith

J'ai ce coeur minuscule

enfermé dans les bras
j'ai peur de te lire tout bas c'est ta main que je cherche,

ta voix,
Sais tu regardes moi c'est ta main que je cherche

dans l'élan

la foudre dans la course et n'aimant

que cette voix qui s'est tue
je veux dire mais je cherche ma voix


Comme il reste le monde écoutes les

comme ils vivent comme ils parlent de nous
de ta voix qui s'est tue de l'amour

que j'ai lu dans mes mains sur ton cou
De ces choses dont on dit que la ville les prend,

de ces soirs qui s'étirent de ces jeux qu'on invente ,

qu'on oublie
de ces deux petites âmes à vendre
c'est ta main que je cherche ,

mais mes bras se taisent longtemps,

j'ai voulu de ce rêve dans lequel

là bas j'ai failli tout prendre
J'ai voulu de ce rêve regarde moi
j'ai failli tout prendre,

j'ai deux êtres qui se battent dans mes bras ,

mais c'est moi que tes yeux veulent comprendre


J'ai le vide à franchir
dans ses larmes qui se cachent de ton corps
comme il reste le monde
comment faire pour atteindre l'aurore


Préfères tu le langage de ces bruits,

de ces cris qu'on entend si précieux de dos

deux mondes se perforent je suis là partout mis à part dans tes yeux
 c'est ta main que je cherche mon amour
c'est ta main que j'ai vu couler de l'amour
on nous voit comme un seul
 j'ai ce coeur qui n'attend que demain
Comme il reste le monde écoutes les
comme ils vivent comme ils parlent de nous
de ta voix qui s'est tu ,

de l'amour

que j'ai lu dans mes mains sur ton cou
j'ai deux êtres qui se battent dans mes bras ,

mais c'est moi que tes yeux veulent comprendre
comme il reste le monde
comment faire pour atteindre l'aurore
comment faire pour atteindre l'aurore




Quelques mots de ARM .( Psykick Lyrikah)

 

Photo: seVen

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BruMaJ 22/06/2009 13:20

Par hasard, en recherchant les paroles de cette chanson, je suis tombé sur tes pages. Pages où le blanc n'est là que pour mettre en valeur le noir de ton écriture. Douleurs magnifiées qui se révèlent au cœur de chacun, s'il sait de faire attentif.
Continue...

Grrr 21/02/2009 09:45

On a tellement envie de lui apporter une petite couverture, à voir le brouillard qui a l'air d'arriver derrière elle... et de balayer les feuilles mortes sous ses fesses pour adoucir sa peine...
Grrr !

mysticanar 19/02/2009 10:25

Pour ma part, c'est "le vide à franchir" qui me fascine, celui-là même où l'on flotte, sans en percevoir les rives, un cocon de néant quoi, où, à force, on finit par se sentir "chez soi", sans plus envie de le "franchir"...

Lilith 18/02/2009 23:03

... sans aucun doute Andy ! à écouter , tout seul " peut importe où s'perdra l'âme où s'taira l'drame "

on s'mettra l'temps tout ptit à chercher ou s'cachera l'art !

Andy Vérol 18/02/2009 21:28

L'ensemble je ne sais pas... Mais ce passage fait tout:

"Dans l'élan la foudre

Dans la course"

C'est l'architecture antitellurique des mots hein?